Marqués par une bonne présence minérale et des végétaux particuliers, les jardins japonais reproduisent des paysages sans artifices et naturels pour être en parfaite communion avec la nature. De plus en plus adopter dans l’aménagement extérieur, ils permettent de créer une atmosphère zen propice à la détente et à la concentration. Vous souhaitez concevoir le plan d’un jardin japonais pour l’aménagement extérieur de votre maison ?

Pour réussir à mettre en place ce style de jardin, vous devez suivre certaines règles précises. Végétation, pierre naturelle, point d’eau, mobilier… Chaque élément doit être placé avec soin et précision pour obtenir un équilibre optimal pour l’ensemble. Découvrez ici quelques conseils et astuces que vous pouvez suivre pour créer un plan de jardin japonais qui convient à la configuration de votre espace extérieur.

État des lieux à aménager : l’étape incontournable pour la réalisation du plan d’un jardin japonais

Vous rêvez d’un espace vert conçu selon la philosophie du jardin japonais ? Avant de vous lancer dans la réalisation du plan, il est important de faire au préalable un état des lieux. Pour ce faire, notez les principaux éléments qui se retrouvent sur le terrain. Regardez sa forme et son orientation. Il faudra également vérifier les éventuelles zones ombragées pour bien définir l’emplacement des plantes. De plus, pensez à mesurer la distance entre l’espace à aménager et la maison, la terrasse, le portail, la clôture… S’il existe déjà des végétaux sur l’espace réservé au jardin extérieur, vous devez prendre en compte leur emprise sur le sol. Pour finir, vous devez vérifier le sens d’écoulement des eaux pluviales. Cela vous aidera à bien choisir l’emplacement de la fontaine et du bassin.

La réalisation du plan du jardin japonais

Dès que l’état des lieux est achevé, vous pouvez passer à la réalisation du plan du jardin japonais. Cette étape passe par plusieurs niveaux, de la représentation du plan à l’orientation du jardin en passant par la configuration et l’aménagement de l’espace.

La représentation

La représentation est une étape importante pour créer un jardin japonais réussi. Il s’agit de faire le plan de votre espace vert, afin d’avoir une image précise du rendu final qu’il donnera. Cela permet de savoir quel sera l’emplacement de chaque élément que vous voulez installer dans votre jardin. Pour ce faire, il est conseillé de prendre une échelle de « 1 m pour 1 cm » sur le plan afin d’avoir une bonne marge de manœuvre sur papier. Une feuille de papier millimétré sera idéale pour le dessin du plan. Ce dernier sera réalisé en fonction de l’espace dont vous disposez. Toutefois pour réussir, vous aurez besoin de certains outils spécifiques : traceurs, crayon, rapporteur d’écolier…

De plus, la réalisation du plan peut paraître difficile si vous n’avez aucune compétence en architecture et représentation de modèle. Pour ne pas avoir du mal à bien traduire vos idées, l’idéal sera de penser à une représentation plus réaliste. Pourquoi ne pas réaliser votre paysage naturel en miniature ? En plus de garantir une vision plus précise du résultat final, cela vous aidera à bien travailler vos idées afin de réussir à mettre en place un espace vert conforme à la tradition du jardin japonais.

réalisation plan jardin japonais

Les dispositions pratiques

Pour réussir votre projet, votre plan de jardin japonais doit être le plus rigoureux possible. Rien ne doit y être mis au hasard. Pour commencer, pensez à diviser l’espace à aménager en plusieurs parties asymétriques. Cette asymétrie sera également respectée pour la représentation de tous les éléments qui se retrouvent dans le jardin. Les végétaux structurants doivent être dessinés harmonieusement en confrontation avec les éléments horizontaux présents sur les lieux. Une représentation convenable est nécessaire pour que le jardin soit beau et invite au repos.

L’orientation du jardin japonais sur le plan

En ce qui concerne l’orientation, il est important de savoir que le jardin japonais sera toujours à l’ombre ou à la mi-ombre. Pour créer cette configuration propre à la philosophie japonaise du jardin zen, pensez à bien positionner vos plantes et arbustes selon la disposition de l’espace. Dans le cas d’une orientation plein soleil par exemple, l’idéal sera d’installer de grandes plantes artificielles au sud du jardin, pour créer de l’ombre sur les massifs. En tenant compte de cette disposition dès la réalisation du plan, vous éviterez de créer un jardin traditionnel français au lieu d’un espace vert d’inspiration japonaise.

Les allées de promenades dans le jardin japonais

Pour ce qui est des allées, elles doivent être représentées sous forme de tremplins japonais. Veillez toutefois à éviter les lignes droites. L’idéal sera donc de dessiner des marches légèrement sinueuses et de différentes tailles pour créer une parfaite harmonie. En plus de permettre de se promener à travers les végétations florissantes, ces allées à la japonaise apporteront une touche décorative à votre jardin.

Les végétaux : incontournables dans votre jardin japonais

Les végétaux occupent une place importante dans la décoration d’un jardin d’inspiration zen. Ils serviront notamment à meubler le décor et à donner du relief à votre espace vert. Des plantes aux arbres en passant par les arbustes, les possibilités sont nombreuses pour structurer l’espace, garnir les bordures de votre bassin et créer un environnement propice à la méditation. N’oubliez donc pas de les inclure dans votre plan. Mais, quels végétaux choisir au moment de dessiner le plan d’un jardin japonais ?

Les arbres

Tous les arbres ne trouvent pas leur place dans le jardin inspiré du pays du soleil levant. Alors si vous souhaitez créer un petit jardin japonais dans votre maison, faites attention à bien choisir les arbres qui y seront installés. Pour garantir un rendu final authentique et original, vous ferez mieux de choisir parmi certaines espèces spécifiques telles que :

  • Le cerisier du Japon ;
  • Le cèdre du Japon ;
  • L’érable du Japon ;
  • Le Pin (blanc ou noir) du Japon…

Cependant, tout dépend de la taille de votre espace vert. Si vous disposez par exemple d’un grand jardin, rien n’empêche de miser à la fois sur des arbres très hauts et des arbres de taille moyenne. Par contre, dans un petit espace, l’idéal sera d’orienter votre choix vers des végétaux moins hauts pour ne pas créer de l’incohérence. Vous pouvez par exemple choisir le pin sylvestre nain au lieu du pin blanc japonais.

Les arbustes

Côté arbustes, vous avez le choix entre plusieurs espèces végétales. Il s’agit notamment des arbustes de terre de bruyère tels que :

  • Le camélia du Japon ;
  • L’azalée ;
  • L’Andromède du Japon ;
  • Le rhododendron…

Vous pouvez également choisir parmi d’autres espaces comme le fusain du Japon, le fusain ailé, le pittosporum tobira, le nandina domestica, le troène… Ces végétaux seront parfaits pour créer des massifs fleuris aux multiples couleurs dans votre jardin. Quoi de mieux pour profiter d’une bonne relaxation dans votre espace vert ?

jardin zen japonais

Les bambous

Impossible de réussir la décoration du jardin japonais sans utiliser les bambous. Symboles naturels de la plénitude du néant, ces végétaux représentent l’essence principale de l’idéologie ZEN dans votre jardin extérieur. N’hésitez donc pas à les utiliser le plus maximum possible. Pourquoi ne pas créer des haies de bambou pour donner plus de caractère à votre jardin ? Si cette idée ne vous intéresse pas, vous pouvez également planter des bambous nains par groupe de 3 ou de 5 à proximité d’un point d’eau. Une autre astuce sera de délimiter les espaces à l’aide d’une clôture en tige de bambou. Pour plus d’originalité, vous pouvez aussi opter pour une fontaine en bambou.

Toutefois, si vous prévoyez de planter du bambou dans votre jardin, penser à choisir des espèces non traçantes comme le fargesia à feuilles fines, afin de conserver l’allure soignée et la verdure de votre espace vert pendant longtemps.

Les plantes

Tout comme les arbres, les arbustes et les bambous, les plantes d’extérieur sont indispensables pour créer le plan d’un jardin japonais cohérent. Ici aussi, les possibilités sont nombreuses. Vous pouvez choisir entre :

  • Les plantes mellifères ;
  • Les plantes graminées ;
  • Les plantes potagères et aromatiques…

Les plantes en pot et les plantes grimpantes sont également à l’honneur dans le jardin d’inspiration zen. Vous pouvez par exemple opter pour des rosiers grimpants ou des rosiers botaniques pour décorer votre jardin en y apportant plus de couleurs et de charme. Les grandes plantes artificielles sont aussi à prendre en considération, notamment lorsque vous n’avez pas assez de temps à consacrer à l’entretien de votre coin jardin.

Les bassins pour meubler le décor de votre espace vert

Généralement citée à côté de la pierre et des végétaux, l’eau est un élément essentiel dans le jardin nippon. Pour bien faire votre plan, prévoyez donc un bassin naturel entouré de plantes basses. Ce dernier peut aussi être orné de pierres et de bois flottant. Si vous avez un penchant pour les animaux de jardin, vous pouvez également y mettre des carpes que vous pourrez nourrir lors de vos balades pour calmer votre esprit et apaiser votre corps.

Plan d’un jardin japonais : quelques conseils utiles

Lors de l’élaboration de votre plan, pensez à intégrer l’éclairage et l’arrosage, avec des symboles de plomberie et des schémas d’électricité si possible. Pour ce faire, il est conseillé de représenter chaque réseau (électricité et eau) avec des couleurs différentes :

  • Le bleu pour l’eau ;
  • Le rouge pour l’électricité ;
  • Des pointillés bleus pour indiquer l’arrosage ;
  • Le marron pour l’évacuation des eaux de pluie

Cela vous aidera à mieux situer chaque élément de la composition de votre jardin.

Pensez également à la croissance des arbres et de l’ombre qu’ils créeront une fois mature. De plus, n’oubliez pas de prendre en compte les distances à respecter entre les végétaux (arbres, arbustes, massifs) dans les règlements de copropriété. Si vous n’avez aucune compétence dans le domaine, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié. En plus de vous faire gagner du temps et de l’énergie, cela vous garantira un rendu esthétique qui correspond parfaitement à vos attentes.

décoration de jardin japonais

Plan de jardin japonais : quelques types de jardins nippons que vous pouvez adopter

Vous envisagez de créer un espace vert aménagé selon la philosophie japonaise ? Il existe plusieurs types de jardins japonais dont vous pourrez vous inspirer pour la conception de votre plan. Parmi ceux-ci figurent :

  • Le jardin Tsubo-niwa ;
  • Le jardin Karesansui, sec et zen ;
  • Le jardin Cha-niwa ou jardin de thé ;
  • Le jardin Kaiyushiki qualifié de jardin de promenade ;
  • Le jardin Shakkei-zukuri ;
  • Le jardin Tsukiyama…

Le jardin Karesansui, sec et zen

N’importe quelle superficie peut accueillir ce jardin. Il est caractérisé par la présence d’un ensemble de 3 pierres de formes variées : l’une disposée à la verticale, une seconde plus basse (toujours en verticale) et une troisième de forme plate posée à l’horizontale. Les plantes comme les azalées, le buxux et le Mahonia japonica peuvent y être mises en terre. Toutefois, elles ne sont pas indispensables. Si vous comptez adopter ce style d’espace vert, n’y prévoyez pas des points d’eau, car ce sont généralement des jardins secs.

Le jardin Cha-niwa ou jardin de thé

Ce type de jardin est celui par lequel il fallait prendre pour accéder au lieu où se déroule la cérémonie du thé. Il peut être aménagé sur tout type de surface. On y retrouve des pas japonais, des pierres et des lanternes japonaises. Des plantes comme les pivoines arbustives, les iris, le rhododendron y sont également installées. Vous pouvez aussi y aménager un point d’eau dans un Tsukubai (pierre creuse).

Le jardin Tsubo-niwa

Ce type de jardin peut être aménagé sur un petit espace (arrière-cour ou balcon par exemple). Il peut tenir sur une superficie de 3 mètres carrés. Il est caractérisé par la présence d’allées en pas japonais et de composants décoratifs tels que la lanterne de pierre, le sable ratissé et la représentation de bouddha. Les végétaux comme les bambous nains et les fougères doivent également y figurer.

Le jardin Kaiyushiki : un véritable espace de promenade

Pour installer ce type de jardin japonais, il faut prévoir de grands espaces. On y retrouve des lacs, des ruisseaux (représentés par un point d’eau) et un ou plusieurs ponts. Il est également caractérisé par la présence de lanternes japonaises et de bassins. Certaines plantes comme le sophora du Japon, le cornouiller du Japon et le magnolia étoilé y trouvent parfaitement leur place.

Le jardin Shakkei-zukuri

Ce jardin comporte un pont, des pierres, un lac et une ou plusieurs lanternes japonaises. Il permet de refléter efficacement un paysage naturel avec une petite touche décorative. Les végétaux comme Camellia japonica, rhododendron (azalées), acer palmatum, Styrax japonicum et cercidiphyllum japonicum peuvent y être plantés.

Le jardin Tsukiyama

Il s’agit ici d’une représentation en miniature de la nature. Pour aménager un tel jardin dans un espace réduit, il faut opter pour un effet trompe-l’œil afin de donner une impression de grandeur. L’eau y est aménagée de manière à représenter des lacs ou des rivières. Les rochers y sont installés comme des montagnes. Pour la réalisation du plan de cet espace vert nippon, les éléments plus imposants seront mis en avant par rapport aux autres. Les plantes sont disposées en arrière-plan pour donner une illusion de vue lointaine.

En somme, on retiendra que le jardin japonais est une représentation réduite d’un paysage naturel. Même s’il est destiné à un espace clos et réduit, il faut l’aménager de façon à donner une illusion de grandeur. Il est également important de veiller à ce que l’équilibre règne entre les divers éléments qui y figurent. C’est pourquoi il est important de suivre les différentes étapes présentées dans cet article pour réaliser un plan précis et bien détaillé.