La maison bretonne, accueillante et chaleureuse

30 Mai 2021

Les maisons bretonnes séduisent par leur charme et leur variété. En effet, sur le plan architectural, la Bretagne est une région qui se caractérise principalement par la diversité de ses habitations aux styles et aux formes uniques. Authentiques, chaleureuses, charmantes et accueillantes, elles en intriguent plus d’un. Si vous aussi vous souhaitez en apprendre plus sur la maison bretonne, voici un guide complet sur les différents types de constructions dans cette région de la France.

Comment reconnaître une maison bretonne ?

Idéale pour des séjours idylliques en bord de mer, la Bretagne se distingue aussi par la richesse de son patrimoine architectural. C’est ainsi que vous y verrez de nombreux types de maisons dont le style retrace la culture et le savoir-faire des habitants de la région. En dehors de la longère traditionnelle, vous avez notamment les chaumières, qui sont souvent dotées d’un étage, les maisons de pêcheurs et les malouinières avec leurs hautes cheminées. Même si elles sont assez variées, il n’en demeure pas moins que les habitations bretonnes peuvent facilement être reconnues grâce à certaines caractéristiques qui leur sont propres.

La plupart des matériaux utilisés pour leur construction se trouvent déjà sur place par exemple. C’est notamment le cas du granit, une pierre qui est très représentative de la région Bretagne. Riche en quartz et d’une grande résistance, elle se décline en formes et en couleurs variées. Le schiste est également une pierre très appréciée pour l’édification des habitations bretonnes.

Il convient aussi de souligner que les maisons typiques de la Bretagne sont généralement exposées plein sud. Cette exposition est assez avantageuse en ce sens qu’elle permet au jardin et aux pièces de profiter au maximum de la lumière naturelle du soleil. En outre, la maison bretonne est souvent dotée d’un pignon à l’ouest qui lui assure une protection efficace contre le vent. La plupart du temps, ce type de construction dispose également de volets de couleurs ou de doubles fenêtres.

La maison bretonne se distingue aussi par son toit. En effet, à l’exception des rares toitures en chaume de certaines chaumières, l’ardoise reste le matériau qui fait le plus l’unanimité auprès des habitants.

Pourquoi les toits sont-ils en ardoise en Bretagne ?

Pour la construction ou la rénovation d’un logement design, moderne ou traditionnel, la plupart des Bretons misent généralement sur l’ardoise. Elle est très plébiscitée dans la région en raison de la présence de plusieurs mines qui regorgent de cette roche schisteuse. Par ailleurs, il s’agit également d’un matériau naturel qui est très résistant aux intempéries et aux effets du temps (sa durée de vie peut aller jusqu’à 100 ans).

Étanche, ignifuge et dotée d’excellentes propriétés isolantes sur le plan acoustique et thermique, l’ardoise est aussi très esthétique. Son aspect naturel confère par exemple beaucoup de chaleur et de charme aux habitations. Par ailleurs, elle a l’avantage d’être très maniable, ce qui fait qu’elle peut facilement s’adapter à toutes les formes de toitures.

maison bretonne - ardoise

Belle maison traditionnelle de la Bretagne avec un toit en ardoise en pente et des murs en granit

Pourquoi les toits sont-ils pentus en Bretagne ?

Pendant longtemps, la plupart des maisons bretonnes avaient des toits en chaume. Toutefois, on se rendit très vite compte que l’utilisation de cette matière végétale ne permettait pas à l’eau de pluie de ruisseler correctement. Et ceci entraînait le pourrissement de la paille. Pour remédier à cela, les constructeurs eurent alors l’idée de réaliser de fortes pentes.

À partir du XVIe siècle, le chaume a progressivement été remplacé par de l’ardoise. Mais, la plupart des toits pentus ont été maintenus. Les règles d’urbanisme qui se sont basées sur ce qui existait déjà dans la région ont donc érigé les pentes comme une norme en matière de construction en Bretagne.

Opter pour un toit pentu est d’ailleurs assez avantageux. En effet, en plus de faciliter l’évacuation de la neige et de l’eau de pluie, il est résistant et se décline en différents modèles. Dans le cadre de la construction d’une maison écologique, il s’agit également du type de toiture à privilégier. De fait, il permet de bénéficier d’une meilleure isolation thermique et de réaliser par ricochet des économies d’énergie non négligeables. Par ailleurs, les toits en pente permettent d’aménager les combles afin d’en faire des pièces à vivre.

Pourquoi la maison bretonne a-t-elle souvent deux cheminées ?

C’est généralement par respect de la tradition que la maison bretonne est construite avec deux cheminées. En effet, à la base, ce type de logement avait une architecture très simple. Celle-ci se résumait la plupart du temps à quatre murs, une toiture d’ardoise et un plafond construit à partir de grosses poutres de bois. L’intérieur de la maison bretonne comptait juste deux pièces qui étaient séparées par une cloison. À l’extrémité de chacune d’entre elles, il y avait un foyer et par conséquent une cheminée qui pouvait être visible de chaque côté de la toiture.

De nos jours, ceux qui veulent perpétuer cette architecture traditionnelle de la maison bretonne n’hésitent pas à construire deux cheminées dans leur logement. Mais beaucoup n’en utilisent qu’une seule. C’est donc cela qui justifie l’aspect si particulier des habitations dans la région.

maisons sur la côte de la Bretagne

Maisons à deux cheminées proche des côtes bretonnes

Les différents types de maisons bretonnes

Situées à mi-chemin entre tradition et modernité, les maisons typiques de Bretagne peuvent avoir des styles architecturaux qui diffèrent en fonction de leur localisation géographique. Toutefois, quel que soit leur emplacement, elles demeurent hors du commun et pleines de charme et elles sont chacune dotées de certaines spécificités.

Les maisons rurales

En Bretagne, les maisons de campagne se déclinent en deux grandes catégories. Premièrement, vous avez la longère bretonne. Sa toiture est en ardoise. Ensuite, on retrouver la chaumière. Elle a un toit en ardoise ou en chaume (de plus en plus rare).

La chaumière

À la base, la chaumière était une maison bretonne dotée d’un toit de chaume. La plupart du temps, celui-ci était composé de roseaux, de seigle ou de blé. Toutefois, la majorité des toitures ont depuis longtemps été changées par de l’ardoise. Fabriquée à partir de matériaux locaux (pierres, bois, argile…), la chaumière est généralement une maison à étage. Il a souvent un seul niveau supérieur. Elle possède aussi un toit en pente qui forme une avancée au niveau des fenêtres.

chaumière dans le morbihan

Maison rurale (chaumière) typique de la Bretagne

La longère

La longère représente la maison bretonne typique par excellence. Dans cette habitation, les pièces sont chacune dotées d’une porte qui donne directement sur l’extérieur. De forme rectangulaire, étroite et toute en longueur, une longère est la plupart du temps construite en granit. Elle a un toit en ardoise à deux pentes et sa façade arrière est généralement orientée contre le vent. Ce type de maison bretonne est également assez bas et souvent doté de petites fenêtres.

Les longères sont généralement des logements de plain-pied. Mais, il est aussi possible d’aménager leur grenier afin d’en faire un espace de vie supplémentaire. On peut y avoir une chambre parentale, une salle de jeux, une chambre d’amis… Par ailleurs, il s’agit de maisons anciennes dont le style architectural unique attire de nombreux amoureux de vieilles pierres.

La maison de pêcheur

En Bretagne, une maison de pêcheur est un logement côtier. C’est une petite maison bretonne qui fait partie d’un ensemble d’habitations collées les unes aux autres pour former un village en bord de mer. En raison de l’importance de la pêche et du commerce maritime dans la région, les logements de ce genre sont assez répandus sur les côtes.

Généralement doté de murs en granit, ce type de maison bretonne a une toiture d’ardoise à deux pentes ainsi que plusieurs lucarnes. La plupart du temps, cette construction compte également deux pièces au rez-de-chaussée et une autre à l’étage sous un toit doté d’une belle hauteur sous plafond. Elle est aussi généralement orientée vers le sud.

Par ailleurs, les boiseries des maisons de pêcheur sont souvent peintes. Sur ce plan, si autrefois, toutes les couleurs étaient utilisées pour embellir les volets, de nos jours, la plupart des habitants préfèrent de plus en plus le bleu.

maison de pêcheur

Ancienne maison de pêcheurs dans un village (Rostudel – Bretagne)

La maison bretonne de Saint-Malo

La maison bretonne de Saint-Malo est encore appelée la malouinière.

Il s’agit d’une grande demeure qui fait généralement face à la mer et qui est dotée d’une architecture remarquable. Bâties entre 1650 et 1730, les malouinières se situent la plupart du temps dans un rayon d’une quinzaine de kilomètres autour de la commune de Saint-Malo.

Un peu d’histoire

Entre le XVe et le XVIIe siècle, le commerce maritime a été très prospère à Saint-Malo, ce qui a contribué à enrichir les armateurs malouins. Voulant profiter de leur richesse et se reposer en toute quiétude autour de la ville, tout en s’occupant de leurs affaires, ils décidèrent alors de construire des maisons de luxe : les malouinières.

Au total, près de deux cents habitations de ce type ont été édifiées. Toutefois, certaines furent détruites ou abandonnées parce qu’elles ne convenaient pas au style du XIXe siècle. Aujourd’hui, on recense encore 112 malouinières dans la région. Si vous êtes à la recherche d’un cocon familial à Quimper, vous pouvez donc opter pour une maison bretonne de ce type. Certaines de ces malouinières sont certes, habitées par leurs propriétaires, mais d’autres ont également été mises en location après la réalisation de gros travaux de rénovation.

Un style architectural unique

Idéale pour une location saisonnière, la maison bretonne de Saint-Malo est un peu comme un manoir. Traditionnellement protégée par de hauts murs et un portail imposant, elle est entourée d’un grand et beau jardin bien entretenu. La malouinière est généralement construite avec du granit. Elle est dotée d’une toiture en ardoise, comme la plupart des habitations dans la région. Quelques rares fois, le toit peut être en chaume. Les cheminées sont toujours hautes et conçues en pierres. Construite au moins sur un étage, la maison bretonne de Saint-Malo se situe souvent dans un cadre paradisiaque avec vue sur la mer.

Les résidences les plus impressionnantes sont généralement celles qui s’étendent sur de grands domaines. Elles sont dotées de plusieurs cheminées et fenêtres (parfois à petits carreaux). En outre, la déco intérieure de ce type de maison bretonne obéit souvent aux mêmes règles. C’est ainsi que le marbre d’Italie est souvent utilisé pour la construction d’une douche à l’italienne. De plus, la plupart des objets décoratifs, toiles et tapisseries rappellent la mer. Quant aux meubles, ils sont généralement confectionnés à partir de matériaux nobles.

Par ailleurs, la maison bretonne de Saint-Malo est dotée d’une entrée à partir de laquelle il est possible d’accéder à un grand salon et à une salle à manger. Pour ce qui est des escaliers de la malouinière, ils sont façonnés de manière très élégante et sont la plupart du temps situés un peu plus loin.

maison néo-bretonne

Maison néo-bretonne avec jardin et fleurs

La maison néo-bretonne

Le style néo-breton a vu le jour entre la fin de la Première Guerre mondiale et le début de la seconde. Il a permis l’émergence d’un type de maison moderne en Bretagne. Toutefois, à cette époque, il n’était accessible qu’à une infime partie de la population. Il faudra attendre les années 1960 pour assister à une véritable démocratisation de ce style architectural. Au fil des décennies, la maison néo-bretonne a d’ailleurs su s’imposer comme un élément typique de la Bretagne.

Le succès de ce type de logement se comprend assez bien lorsqu’on sait qu’il répond aux besoins des familles bretonnes moyennes. En effet, en plus d’être accessible à des coûts abordables, c’est une maison bretonne construite dans un style moderne. L’intérieur est aménagé avec tout le confort possible. De plus, elle s’adapte très bien au climat de la Bretagne, et à l’architecture régionale.

La maison néo-bretonne est généralement construite au sein d’un lotissement. Elle peut facilement être reconnue grâce à ses murs peints en blanc, sa toiture en ardoise à double pente et ses fenêtres de toit en chien assis. C’est aussi une maison contemporaine qui se caractérise par une semi-industrialisation du processus et des matériaux de fabrication. C’est d’ailleurs cet état de choses qui justifie un peu l’accessibilité de son prix. Par ailleurs, elle n’est pas toujours tournée vers la mer. En effet, vous pouvez voir ce type de maison au sud de la Bretagne et un peu partout dans la région. On la retrouve aussi bien dans les grandes villes que dans celles qui sont plus modestes.

Comment bien décorer une maison bretonne ?

Si vous possédez une maison bretonne et que vous avez un projet de rénovation d’intérieur, il vous faudra prendre en compte certains paramètres. Afin de rester aussi fidèle que possible à l’esprit breton, il est par exemple important de miser sur une déco à la fois chaleureuse et accueillante. Seul ou avec des architectes d’intérieur, basez-vous également sur le plan et le type de votre maison bretonne avant d’entreprendre vos travaux de décoration. La luminosité naturelle, les luminaires, les couleurs et les accessoires doivent également être pris en compte pour une déco réussie.

La luminosité naturelle de la maison bretonne

La luminosité naturelle qui règne à l’intérieur d’une maison bretonne exposée plein sud peut vous donner l’illusion que vos pièces sont plus spacieuses et vous pousser à surcharger leur aménagement. Pour la déco d’une maison de ce type, l’idéal reste donc d’opter pour un style minimaliste et sobre avec du mobilier fonctionnel. En ce qui concerne le revêtement des sols, il est conseillé de miser sur des matériaux résistants aux rayons ultraviolets afin d’éviter une décoloration prématurée.

En hiver, l’exposition au soleil contribue au confort thermique de la maison bretonne. Mais en été, il n’est pas rare que les rayons solaires entraînent une surchauffe en l’absence de protections de bonne qualité. Pour éviter les situations de ce type, une solution à la fois pratique et esthétique consiste par exemple à installer des volets persiennes ou une pergola. Vous pouvez aussi opter pour des plantes décoratives telles que les agapanthes ou les hortensias roses et bleus.

petite maison campagnarde

Maison avec une architecture au style breton et des volets bleus

Les luminaires de la maison bretonne

La maison bretonne permet de bien profiter de la lumière du soleil.

Cela ne veut pas pour autant dire que vous devez minimiser l’éclairage de vos pièces. En effet, l’intensité de la luminosité naturelle peut facilement varier en fonction de facteurs tels que l’heure ou les conditions climatiques. Il est donc important qu’elle soit renforcée par un éclairage artificiel de qualité. Vous avez la possibilité d’opter pour différents types de luminaires.

Disponibles sous plusieurs formes, les suspensions sont par exemple idéales pour diffuser une lumière plus ou moins uniforme dans votre salle à manger. Pour un style un peu plus rétro, il peut aussi être intéressant d’opter pour un lustre. Dans votre salon, les lampadaires ou les appliques LED sont tout à fait indiqués pour apporter une ambiance chaleureuse et conviviale à votre intérieur.

Pour éclairer votre cuisine, vous pouvez miser sur des spots fixes ou orientables. En dehors de l’éclairage qui peut être installé au plafond de votre salle de bains, prenez aussi le soin d’ajouter de petites lampes à côté des miroirs. Mais, veillez à les tenir éloignées de toute source d’eau. Dans votre chambre à coucher, n’hésitez pas à privilégier une lampe de bureau ou un spot.

Les couleurs à privilégier

En ce qui concerne les couleurs des meubles, des murs ou des sols de la maison bretonne, l’idéal est de miser sur des teintes douces et neutres. En effet, celles-ci ont l’avantage d’être plus reposantes. En dehors du bleu et du blanc qui sont vraiment typiques de la maison bretonne, le gris clair, le beige et le vert clair peuvent également être utilisés. Il vous est aussi possible d’opter pour une couleur sombre ou du bois foncé. Le but est d’avoir du contraste avec le côté lumineux des pièces et d’ajouter une touche design à votre déco intérieure.

Quelques accessoires à intégrer à la déco de votre maison bretonne

La décoration de la maison bretonne se fait généralement selon l’esprit bord de mer. Toutefois, pour insuffler cette ambiance maritime à votre intérieur, il faudra faire attention aux accessoires que vous intégrez à la déco.

Dans votre chambre ou dans votre salon par exemple, vous pouvez opter pour de légers voilages en lin, organza, coton… Ils apporteront une touche de fraîcheur et de luminosité à vos pièces. Vous avez également la possibilité d’utiliser de beaux coussins de couleur claire ou dotés de motifs marins pour décorer votre lit ou votre fauteuil. Pour plus d’originalité, n’hésitez pas à mélanger les formes (rectangulaire, rond, carré), les tailles et les matières (lin, laine, velours, tissu…).

Vous pouvez aussi opter pour une fouta, un drap de bain originaire de la Tunisie. Conçue la plupart du temps en coton, mais aussi en lin et parfois en laine, elle est élégante et authentique. La fouta est disponible en plusieurs couleurs. Mais pour une déco bord de mer, l’idéal est de privilégier des teintes neutres ou un modèle doté de rayures ou de motifs bleus. Très pratique, elle peut être utilisée dans différentes pièces. Dans votre salon par exemple, vous pouvez en faire un plaid qui vous permettra de recouvrir un canapé. Dans la salle à manger, elle pourra servir de nappe de table originale.

Pour rester dans la logique bretonne, n’hésitez pas à sillonner les plages et à collectionner des galets ou des coquillages. Vous pourrez les disposer sur un meuble de votre choix. Faites aussi le tour des magasins nautiques ou des brocantes et dénichez des objets originaux que vous pourrez facilement intégrer à votre déco :

  • hublot marin
  • bouée
  • lanterne de marin
  • ancre
  • bateaux miniatures…

Dans votre salle à manger, vous pouvez également décorer votre table à l’aide de bougies en forme de coraux ou de poissons. Privilégiez l’utilisation d’assiettes en faïence bretonne. Quant au bois flotté, il s’agit d’un végétal ligneux qui est de plus en plus utilisé pour la déco bord de mer. Entièrement naturel, il peut servir à la fabrication de portemanteaux, de tabourets, d’étagères, de bougeoirs, de suspensions lumineuses…

Entre longère, chaumière, maison de pêcheur, maison néo-bretonne ou malouinière, la Bretagne saura vous faire profiter de son patrimoine architectural riche et unique.

À LIRE AUSSI

Pin It on Pinterest

Share This