Typique de sa région, la maison normande séduit par son authenticité. Maison de tradition, elle s’intègre à son environnement et s’harmonise avec les végétaux et le paysage en général. Cependant, une jolie maison normande avec jardin, cuisine et plusieurs pièces est aujourd’hui une version architecturalement revisitée du style originel. Pourtant, on retrouve toujours dans la région des maisons normandes très proches des habitations que les autochtones construisaient au moyen-âge. Quelles sont les caractéristiques d’une construction normande ? Quels sont les matériaux utilisés ? Qu’est-ce qui rend les constructions normandes si singulières ?

Historique de la maison normande

Loin des logements modernes que l’on construit aujourd’hui, la maison normande traditionnelle était typiquement à colombages, avec une toiture de chaume. Une maison typiquement normande aux influences celtes et scandinaves est principalement construite avec du bois et dotée de dépendances.

Avec le temps, certaines maisons normandes seront construites ou reconstruites avec la brique et le silex. Cette reconstruction fait suite à la destruction du patrimoine architectural de la Normandie qui a eu lieu pendant la bataille de Normandie en 1944.

En fonction du territoire géographique, les constructeurs ont pris l’habitude d’utiliser d’autres matériaux comme le granit ou encore le calcaire dur traditionnel (pierre de Caen). Dans certaines villes normandes, on retrouve des maisons à colombages qui sont couvertes de tuile et non de paille.

En Basse-Normandie, les logements traditionnels sont plus construits en pierres. Outre la maison normande en pierre, on retrouve des villas bourgeoises qui sont construites dans un style typique de la Belle Époque dans les villes du bord de mer. On doit ces constructions à la haute société avant les bombardements de la Seconde Guerre mondiale.

Quels sont les différents types de maisons normandes ?

Lorsqu’on parle de maison normande, on pense automatiquement à cette habitation que l’on retrouve en pleine campagne et sur les cartes postales. Or, en Normandie, il n’existe pas qu’un seul style architectural. De plus, la structure de ces logements a beaucoup évolué au cours des siècles.

Avec les rénovations, les embellissements et les reconstructions, on retrouve aujourd’hui des maisons normandes assez modernes, mais qui gardent toujours un côté authentique. Voici un aperçu des principaux styles des logements typiques de la Normandie.

La maison normande à colombages

La maison à colombages est la plus ancienne et la plus typique de la Normandie.

construction à colombages

Vieilles maisons à colombages à Le Bec Hellouin (département de l’Eure en France)

On la reconnaît généralement au premier coup d’œil notamment en raison de sa structure en bois que l’on aperçoit depuis l’extérieur. Cependant, le bois est aussi utilisé à l’intérieur de la maison à colombage pour la décoration.

Héritage du moyen-âge, les maisons à colombages normandes sont construites autour de poutres épaisses. Entre ces poutres, on retrouve des murs qui forment des carreaux. Ces murs sont principalement faits de torchis, de foin et d’argile. Ces matériaux sont mélangés dans de l’eau pour obtenir une pâte assez consistante qui sera appliquée sur l’ossature en bois située entre les poutres.

Lorsque les clos de murs posés sont secs, on les recouvre avec le lin, la chaux aérienne et un enduit de sable. Ce revêtement qui donne une teinte de beurre frais à la construction le protège contre tout type d’agression extérieure.

La maison traditionnelle à colombage est un trésor très convoité dans la région. Elle est très recherchée par les investisseurs qui ont un goût prononcé pour l’authenticité. Simple habitat paysan, son architecture a été revisitée pour l’intégrer au marché de l’immobilier, un marché de plus en plus exigeant. Toujours est-il que la belle maison normande conserve son cachet traditionnel singulier même après avoir été revisitée.

La maison normande à toit de chaume

Encore appelée chaumière normande, cette habitation est une maison rurale très traditionnelle. Elle doit son nom (chaumière) au fait que son toit est fait de chaume. Ce chaume est traditionnellement fabriqué à partir des matériaux comme :

  • Le blé
  • Le seigle
  • Le roseau.

Ces toits étaient plébiscités par les paysans d’alors parce qu’ils étaient simples à construire et surtout peu chers. Les autres matériaux utilisés pour la construction d’une petite chaumière normande sont l’argile, le bois, des céréales et des pierres. Il s’agit de produits locaux facilement disponibles et très bon marché.

Par ailleurs, les chaumières normandes sont aussi caractérisées par des toits assez hauts et pentus. Ces toits retombent souvent jusqu’aux fenêtres du rez-de-chaussée pour les maisons R+1. Pour certaines constructions, le toit est même découpé par endroits pour faire place aux fenêtres.

chaumières normandie

Des maisons à toit de chaume dans un village normand

La maison normande avec des fondations de pierre

La chaumière normande et la maison à colombages sont souvent érigées sur des fondations construites en pierre et silex. Lors des travaux de construction, ces matériaux servent d’assise pour les colombages. Ils permettent d’avoir une base solide pour l’habitation, mais aussi une bonne isolation thermique.

Avec des fondations aussi stables et solides, on ne s’étonne pas de ce qu’elles aient traversé les époques. Aujourd’hui, il s’agit de l’un des traits caractéristiques de l’architecture normande traditionnelle.

Le boisage du toit ainsi que les murs sont évidemment formés en utilisant le colombage. L’espace entre les poutres est rempli avec du torchis (un mélange d’eau, d’argile et de foin).

Quelles sont les caractéristiques d’une maison normande ?

La maison normande est un logement de tradition au charme exceptionnel. Il s’agit souvent d’une construction paysanne de grande qualité avec vue sur le jardin qui se démarque par sa simplicité et sa diversité. Témoin des civilisations rurales normandes, elle est l’élément phare du patrimoine architectural local.

Même si elles peuvent différer d’une région à une autre, les maisons normandes présentent généralement les mêmes caractéristiques. Elles sont caractérisées par l’aspect naturel des matériaux utilisés, l’ossature essentiellement en bois et les murs en torchis.

Une bâtisse construite dans le respect de la nature

Pour construire les maisons normandes, les paysans utilisaient un outillage réduit. De plus, les moyens de communication entre les régions étaient quasi inexistants. Les voies qu’on pouvait emprunter n’étaient pas aussi pratiques que celles qu’on connaît aujourd’hui. Ceci rendait difficile l’acheminement des matériaux d’une région à une autre.

Les constructeurs étaient donc obligés d’utiliser les outils qu’ils avaient sous la main. Ils étaient contraints de construire avec les premiers matériaux qu’ils trouvent sur place :

  • moellons de silex
  • bois de chêne
  • colombages
  • fibres végétales
  • roseaux des marais…

Les paysans utilisaient aussi la terre argileuse de leur domaine, des éclisses de coudrier ou encore des gaulettes de châtaignier lors de la construction de leurs habitats. Tous ces matériaux étant prélevés dans l’environnement immédiat de l’habitation, les travaux de construction étaient réalisés avec amour et en toute simplicité, dans un total respect de la nature.

Depuis les premières constructions normandes jusqu’à ce jour, le mode d’habitation en harmonie avec la nature est resté ancré dans les mœurs. Désormais, pour ériger une maison de style normand, il suffit d’observer certains éléments du cadre de vie comme le climat, l’ensellement, la végétation et les vents pour savoir exactement ce qu’il faut faire.

Que ce soit pour la rénovation ou pour une nouvelle construction de maison normande, il est capital de tenir compte de ces divers éléments. Même si vous préférez avoir un logement avec une véranda moderne ou une véranda à toit plat, vous pouvez inviter chez vous la culture architecturale normande en choisissant un mobilier de jardin rustique et d’autres éléments extérieurs au style bucolique.

maison - nature

Habitation normande avec colombage et de belles fleurs

Le squelette des habitations normandes

La maison normande traditionnelle est composée de soubassements (solin) en pierres. Ces pierres d’une hauteur moyenne de 80 cm évitent les remontées d’humidité et servent de support pour les colombages. On construit une âme de clayonnage (formée de lattes en sapin) entre les colombes pour obtenir une armature solide qui renforce le squelette du logement. On dispose horizontalement, sur les lattes de sapin, des gaulettes. Ce sont généralement de jeunes pousses de châtaignier qui sont refendues en deux.

Il arrive que les constructeurs resserrent l’ossature de la maison normande en terre en utilisant des éclisses en bois rangées en croisillons. La décision de resserrer ou pas l’ossature bois dépend de la distance qui sépare les colombages et les lattes. Un autre facteur qui influence cette décision est le rendu que l’on souhaite avoir : colombes apparentes seulement de l’extérieur ou des deux cotés du mur.

On retrouve d’une part des maisons normandes avec une structure de colombages serrés et d’autre part des modèles qui ont une structure en colombage plus ou moins lâche. Si vous souhaitez voir la trame serrée, vous pouvez vous rendre en Pays de Caux, en Pays d’Auge ou dans le Roumois. La trame moyenne est représentée en Pays d’Ouche. La trame lâche est plus présente en Pays de Bray.

Ce type d’ossature de maison normande qui emploie un boisage rempli de torchis est vulgarisé dans plusieurs départements en haute Normandie. Cependant, en Basse-Normandie (exception faite du pays d’Auge et du sud de la province), on ne retrouve pas cette méthode de construction. Sur ce territoire, l’ossature bois avec murs en torchis est utilisée pour la construction des bâtiments secondaires comme les hangars et les granges dans les maisons.

Les murs édifiés avec du limon argileux et du torchis

Pour édifier les murs d’une charmante maison en Normandie, on utilise généralement de l’argile. Il peut s’agir de l’argile des limons des plateaux ou de l’argile à silex. L’argile de silex existe en abondance dans le sous-sol de la Haute-Normandie, mais le limon argileux est considéré comme une bien meilleure terre pour la préparation du torchis. Ce matériau a le vent en poupe parce qu’il est composé de 15 à 20 % d’argile pure. Il n’est ni trop sableux, ni trop argileux.

Si vous avez des doutes sur la qualité de l’argile, vous pouvez faire un test sur une petite quantité de terre prélevée. Après la préparation (ajout d’eau), il faudra sécher le mélange pendant quelques jours. Si vous remarquez des fissures en surface, la terre choisie est certainement trop argileuse. Il faudra y ajouter 10 à 25 % de sable. Par contre si après quelques jours de séchage, la terre s’effrite au toucher, elle est certainement trop sableuse. Dans ce cas, il faudra creuser plus profondément pour trouver de l’argile qui présente la consistance idéale.

Lorsque vous avez trouvé la bonne argile, vous pouvez préparer vous-même votre torchis. Le torchis est le béton naturel que les constructeurs utilisent pour monter les murs et les cloisons de la maison normande originelle. Il s’agit d’un élément caractéristique des logements typiques de la Normandie. Pour préparer votre torchis, vous devez mélanger le limon argileux avec la paille et malaxer l’ensemble en y ajoutant de l’eau.

Rassurez-vous, seuls les passionnés s’adonnent à cette tâche qui peut demander un gros effort physique. Si vous avez besoin d’une grande quantité de torchis pour une extension ou une rénovation rapide de votre bâtisse, vous pouvez vous rendre directement dans des briqueteries spécialisées pour vous en procurer. Généralement, il faut prévoir 1 m3 de ce torchis pour couvrir 10 m2 d’un mur à colombage épais de 15 cm.

Maisons de style normand, des habitations singulières

La maison normande se démarque par les valeurs qu’elle incarne : campagne, tradition, nature, ancienneté. Cependant, même si les éléments extérieurs de l’habitation sont principalement des colombages, d’argile, de terre et de bois cela ne veut pas dire qu’elle n’est pas moderne. En effet, les investisseurs recherchent aujourd’hui des biens immobiliers qui gardent à l’extérieur leur originalité, mais présentent un soupçon de modernité à l’intérieur.

Il suffit donc de rénover l’intérieur de l’habitation ou y inviter une décoration tendance ou contemporaine pour la moderniser. En mêlant extérieur traditionnel et intérieur moderne, vous bénéficiez du charme de la maison normande tout en y menant une vie douce et agréable qui correspond à vos envies en matière d’aménagement intérieur et extérieur.

Quelques-unes des plus belles maisons de Normandie

Le patrimoine bâti de la Normandie est l’élément le plus important du patrimoine naturel de la région. De belles architectures s’étendent des villages de l’Eure jusqu’au front de mer de Deauville. On y retrouve tout type de constructions comme les villas luxueuses avec jardins fleuris et les chaumières d’antan avec cheminée en pierre. Les chaumières typiquement normandes que l’on peut admirer en longeant la route des chaumières sont très connues. Il en est de même pour la bourgade nommée « Veules-les-Roses » et située entre terre et mer sur le plateau en pays de Caux. Le musée Pierre Corneille, près de Rouen, et la maison de Claude Monet, à Giverny dans l’Eure sont d’autres exemples.

La villa Strassburger à Deauville

La villa Strassburger autrefois appelée villa Rothschild est une belle maison à Colombages bâtie entre 1907 et 1912

manoir de villers

Le manoir de Villers est un monument historique normand. Cette ancienne maison de maître est construite en pierre, avec des colombages et elle est recouverte de petites tuiles.

Comment bien décorer l’intérieur d’une maison normande ?

Il est facile de transformer une construction normande austère en maison confortable, chaleureuse et élégante. Pour commencer, il faut tenir compte de l’emplacement et de la structure de la bâtisse, ainsi que de vos goûts. Quel est le nombre de chambres, salons, cuisines, salles de bain ? Est-ce qu’on y retrouve une salle à manger ou des étages ?

Pour la décoration du salon d’une belle maison normande en bord de mer, vous pouvez opter pour un style épuré, zen et lumineux. Les tons de blanc peuvent permettre d’atteindre l’objectif, sans perdre l’authenticité du bâtiment. Il est important de maintenir certains composants comme les tommettes, les éléments en bois ou encore la cheminée.

Pour chaque chambre, il est possible d’y intégrer tout le charme d’une déco Normande tout en restant moderne. Vous pouvez opter pour un sol en jonc de mer et un mur intérieur en lambris. Pour plus d’élégance, prévoyez un plaid pour le lit et des lampes de chevet traditionnelles. Il est même possible de troquer ces lampes par de simples lanternes pour un effet baroque et authentique.

Selon le cas, vous pouvez utiliser dans la cuisine des éléments bas, de style cottage blanc anglais. L’insertion des poignées de coquille, d’un vieil inox et d’un plan de travail en ton bois permettra de garder l’esprit du port près de la mer. Les murs intérieurs peuvent laisser voir la pierre de Caen. Quant au plafond, on peut y installer une suspension au style rustique qui s’agitera au gré du vent marin.

Quant à la salle de bain, vous pouvez y inviter une déco à la fois rétro et élégante. Pensez à y installer une baignoire en fonte et un lavabo rétro. Un mélange de pierre et de bois est un excellent choix pour avoir une salle de bain rustique qui a du caractère. En effet, associer bois et pierre apporte une touche chaleureuse à la décoration de la pièce d’eau.

La place des constructions anciennes sur le marché immobilier en Normandie

En Normandie, on retrouve encore de nombreuses maisons normandes traditionnelles. Cependant, la plupart de ces habitations ont été rénovées. Généralement, les architectes font le nécessaire pour maintenir le cachet de ces maisons de construction normande. Concrètement, ils gardent intactes les façades et certaines parties clés de la construction comme le torchis. Ils proposent par contre un intérieur plus moderne.

Sur le marché immobilier normand, on retrouve donc des constructions qui présentent un extérieur rustique avec un style ancien et authentique. Les portes et fenêtres restent fidèles aux anciennes constructions. Au niveau du rendu intérieur, les architectes procèdent à des réaménagements en jouant sur les couleurs et en repeignant les poutres. Pour la déco, on privilégie le parquet et le bois. Ainsi, la décoration intérieure allie confort moderne et caractère authentique.

En raison de cette particularité des maisons normandes, les biens du territoire sont très convoités sur le marché immobilier de prestige. Les investisseurs amateurs d’authenticité recherchent constamment des biens à rénover en maison de maître ou en maison d’hôtes pour faire une bonne affaire. D’autres préfèrent une petite maison d’architecte en bois ou des maisons normandes neuves avec véranda en bois. Les particuliers retrouvent souvent en ces biens un logement familial cosy ou une résidence de vacances originale pour passer de bons moments.

Quant aux amoureux de la campagne normande, ils n’hésitent pas à acheter des terrains dans la région pour y faire construire des maisons normandes typiques. Ils ont souvent envie de vivre avec leur famille près de la nature, de la plage, de la mer… Dans tous les cas, il est conseillé de s’adresser à une agence immobilière ayant de bonnes références pour trouver un bien en bon état à acquérir dans la région de la Normandie.

FAQ

Voici quelques questions fréquemment posées sur les logements typiques de la Normandie.

Comment reconnaître une maison normande ?

Les maisons à colombages sont facilement reconnaissables que ce soit dans les centres-villes ou dans les campagnes. Ces maisons à pans de bois existaient depuis l’époque romaine. Les pièces de bois utilisés pour la construction se solidifient ensemble en raison de leur disposition en croix de Saint-André.
Dans une belle maison normande avec vue sur mer par exemple, ces pièces de bois foncé ne sont pas parallèles. De plus, les parties vides qui se retrouvent entre ces pièces sont comblées avec des briquettes, de l’argile séchée, de la paille et même de la pierre. Une autre caractéristique de ces bâtisses se situe à leur base. Les fondations en pierre et silex servent de socle pour les colombages qui sont visibles sous les poutres et le torchis.
Cependant, certains propriétaires imitent les colombages sur la façade de leur maison, ce qui fait qu’il est difficile de distinguer le vrai du faux. Néanmoins, il suffit d’être un peu observateur et l’on peut facilement reconnaître ces fausses maisons normandes.
Les bois utilisés sont souvent fins. Certains propriétaires utilisent de petites lames de bois alors que d’autres se contentent de mimer la forme des colombages avec la peinture sur le mur en parpaings. Même si la ressemblance est parfois déconcertante, ces imitations sont facilement distinguables.

Comment préparer le torchis ?

Pour préparer le fameux torchis, il faudra mélanger l’argile avec de l’eau. Pour ce faire, on étale le limon argileux sur le sol pour pouvoir y travailler facilement. Les éventuelles parties dures devront être brisées avant l’étape de l’arrosage. En effet, la terre argileuse doit être arrosée abondamment puis foulée au pied pendant longtemps.
Après ce malaxage par piétinement, il faut ajouter au mélange de la paille. Le volume de paille doit être équivalent au volume de terre. Il est possible d’utiliser de la paille de blé ou la paille d’orge. Certains utilisent même la fibre de lin et d’autres du foin. Dans tous les cas, il faudra hacher la fibre végétale utilisée en morceaux courts.
Il faut ensuite continuer le malaxage par piétinement jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. C’est à ce stade que vous pouvez vous vanter d’avoir fabriqué du torchis de qualité. L’opération est assez simple, mais comme vous vous en doutez elle est physiquement pénible.
C’est pour cela que pour des besoins importants, il est préférable de se tourner vers des briqueteries spécialisées qui disposent des outils industriels pour préparer rapidement des quantités relativement grandes de torchis.

Comment s’appelle une maison normande ?

On utilise plusieurs appellations pour désigner les maisons normandes traditionnelles. Les plus connues sont : maison normande à colombage, chaumière. Les habitations à colombages sont facilement reconnaissables en raison de leur squelette en bois que l’on peut voir sur la façade du bâtiment. On parle aussi de chaumières parce que les constructions traditionnelles de la Normandie sont recouvertes avec des toits en chaume.