On la croyait complètement disparue des maisons et appartements, mais la cuisine fermée revient peu à peu au-devant de la scène. Vous avez un coup de cœur pour cette configuration plutôt chic et discrète ? Alors, vous n’êtes pas le seul à succomber à cette tendance qui est de retour. Même si aujourd’hui la mode est aux cuisines ouvertes et semi-ouvertes, cette forme de configuration a déjà séduit plus d’un, avec son design épuré et son style classique « séparé du salon ». C’est l’une des nouvelles tendances déco dans les intérieurs modernes et contemporains.

Vous projetez de rénover votre cuisine et vous souhaitez adopter la configuration fermée ? Découvrez dans ce guide, toutes les bonnes astuces et les conseils pratiques pour réussir l’aménagement de ce coin-cuisine discret.

Quelle dimension prévoir pour une cuisine fermée ?

Qu’elle soit fermée ou ouverte, la cuisine est avant tout un espace de vie, un endroit où règne une bonne convivialité ! Ses dimensions doivent donc répondre à cette exigence pour permettre un meilleur agencement des meubles et des appareils électroménagers.

Pour cela, vous devez prendre en compte certains critères au moment de créer votre plan de cuisine. Il s’agit notamment du nombre de personnes présentes dans votre famille, des différents équipements que vous comptez installer et de la forme de la configuration que vous souhaitez adopter.

Il existe en effet plusieurs types de configurations pour la cuisine discrète : I, L, U et G. Chacune de ces formes d’implantation doit respecter certaines dimensions standards, pour garantir un bon aménagement sans encombrer l’espace. Ainsi, la configuration linéaire en I nécessite environ 5 à 8 m². Quant à elle, la disposition en L est mieux adaptée aux surfaces de 10 à 15 m2. Par contre, si vous envisagez d’installer une cuisine en U ou en G, vous devez prévoir un espace compris entre 12 et 20 m². Tout dépend donc de vos besoins et de vos préférences.

Cuisine fermée : comment réussir son aménagement ?

Contrairement à ce que l’on peut penser, l’aménagement de la cuisine fermée n’a rien de compliqué. Qu’il s’agisse d’une rénovation ou d’une nouvelle construction, vous pouvez donner libre cours à votre imagination. Toutefois, comme pour la variante ouverte et semi-ouverte, il existe plusieurs règles de base qu’il ne faut pas négliger. De la couleur des murs au mobilier en passant par les luminaires et le revêtement du sol, vous devez bien faire votre choix pour bien aménager votre cuisine fermée.

Étudier l’espace disponible

Cuisinière, réfrigérateur, congélateur, îlot… La cuisine est généralement composée d’un arsenal d’équipements. À cela s’ajoutent les installations d’eau, d’électricité et de gaz. Pour réussir à agencer tous ces composants de manière à créer une pièce conviviale, vous devez bien étudier l’espace dont vous disposez. C’est l’une des étapes les plus importantes de l’aménagement d’une cuisine close. Cela vous permettra de savoir à quel endroit mettre tel ou tel équipement. De plus, vous pourrez facilement déterminer quel type d’appareils électroménager choisir, en fonction de l’espace disponible.

Tout cela vous semble compliqué ? N’hésitez pas à vous faire accompagner par une agence d’architectes d’intérieur. Ainsi, vous bénéficierez d’une bonne assistance professionnelle, aussi bien dans l’étude de l’espace que dans la conception du plan.

Rénovation - Cuisine fermée design

Choisir un revêtement de sol approprié

Qu’elle soit ouverte ou fermée, la cuisine est une pièce humide et très fréquentée. Il est donc important que le sol soit couvert d’un revêtement approprié, pour garantir une bonne étanchéité et une bonne résistance. Pensez donc à bien choisir le matériau du revêtement.

En plus des critères d’étanchéité et de résistance, le matériau à choisir doit être facile à entretenir. Cela vous permettra de nettoyer les taches de graisse et autres salissures sans grand effort. Enfin, n’oubliez pas le côté décoratif du revêtement. C’est l’un des points importants pour créer une belle déco de cuisine. Pour la beauté de votre espace dédié à la préparation des plats, optez pour un revêtement qui comporte de jolis motifs.

En matière de revêtement de sol de cuisine fermée, la meilleure solution est le carrelage. Il est résistant et se présente sous différentes formes à savoir :

  • Le grès cérame ;
  • Les carreaux de ciment ;
  • La pierre naturelle.

Avec ces différentes variantes, ce revêtement s’adapte parfaitement à tous les styles d’aménagement. Vous pouvez l’utiliser pour habiller votre espace repas dans un esprit maison de campagne ou pour créer une cuisine moderne très tendance.

En dehors du carrelage, vous pouvez aussi orienter votre choix vers le PVC, le vinyle et le stratifié. En plus de leur facilité d’entretien, ces matériaux offrent une très bonne résistance à l’humidité. Ces revêtements offrent également plusieurs possibilités en termes de décoration.

Choisir la forme d’implantation : I, L, U ou G

Pour aménager une cuisine fermée, vous avez le choix entre plusieurs configurations, selon les caractéristiques de la pièce et en fonction de vos usages. Vous pouvez par exemple adopter une disposition en forme linéaire I ou une forme classique en L. Mais il est également possible d’effectuer une configuration parallèle en U ou une mise en place sous forme de G.

La cuisine linéaire en I

Cette forme de cuisine est destinée aux petits espaces. Tous les équipements sont installés sur un même côté, généralement en longueur. Cette disposition permet de rendre la cuisine beaucoup plus pratique et fonctionnelle.

Pour avoir plus d’espace à exploiter avec cette forme d’aménagement, nous vous conseillons d’installer un placard à porte plane. Optez également pour du petit électroménager, afin de ne pas encombrer l’espace. Si vous avez la possibilité, vous pouvez installer une crédence sur la longueur pour avoir plus d’espaces de rangement. Cependant, faites attention à ne pas surcharger la pièce. Avec la configuration en I, l’idéal sera de faire un aménagement sobre, composé des éléments qui vous seront vraiment utiles.

La disposition en L

Apparue dans les années 70, la cuisine en L est la forme d’implantation la plus répandue. Pour cause, elle permet de respecter le triangle d’activité de la cuisine grâce à l’optimisation de l’espace. Cette disposition est recommandée pour les pièces spacieuses. Elle s’adapte aussi bien à la cuisine ouverte qu’à celle fermée.

Avec cette forme d’implantation qui rend votre pièce très ergonomique, vous pouvez installer une table à manger et partager de bons repas en famille ou avec vos invités. Cela ne vous empêchera pas de circuler aisément. Toutefois, pour adopter cette configuration, assurez-vous que votre pièce atteint les 15 m² minimum. Dans le cas contraire, vous risquez d’avoir très peu d’espace pour circuler une fois l’aménagement terminé.

La cuisine en U

Tout comme la configuration en L, cette disposition nécessite un grand espace pour son implantation. Elle permet de bénéficier d’un véritable gain de place dans la cuisine. C’est une option très adaptée pour l’aménagement d’un espace repas entièrement fermé.

Avec ce type de configuration, tous vos équipements vous seront facilement accessibles. Vous pourrez ainsi préparer vos repas, sans avoir à vous plaindre d’un manque d’espace. En effet, la forme parallèle ou U s’installe sur deux pans de mur et permet d’avoir des zones de travail bien délimitées. Pour une meilleure configuration de l’espace, vous pouvez installer une table de cuisine ou un îlot central dans la pièce et placer les autres éléments en parallèle contre le mur.

La cuisine en forme de G

La disposition en G est une forme d’implantation en U, mais qui dispose d’un retour. Elle vous offre une grande surface de travail et un large espace pour ranger vos différents ustensiles. Cette forme d’aménagement peut s’adapter à une cuisine fermée à condition que la pièce soit étendue sur une grande surface.

Pour l’adopter dans la pièce dédiée au repas, vous êtes libre de faire toute sorte de disposition. L’importance c’est de veiller à ce que l’espace soit le plus fonctionnel possible. Pour cela, il est recommandé de ne pas installer les plaques de cuisson et l’évier côte à côte. L’idéal sera de les positionner de sorte à obtenir une zone de travail ergonomique. Pour cela, penser à respecter un espacement de 60 cm minimum entre ces deux éléments.

Choisir des couleurs gaies pour la décoration murale

Les pièces fermées donnent souvent l’impression d’être de petite taille, peu importe leur emplacement. Pour corriger cela au moment d’aménager votre espace dédié à la cuisson, pensez à choisir des couleurs froides et claires. Elles repoussent les murs et permettent d’agrandir visuellement l’espace. Cependant, les teintes à privilégier peuvent varier selon les dimensions de la pièce.

Ainsi, si vous disposez d’un espace plutôt étroit, l’idéal sera de miser sur une cuisine blanche sans cachet. Si l’effet du blanc dans la déco vous paraît trop bling-bling, vous pouvez opter pour des couleurs intermédiaires comme :

  • Le bleu pétrole ;
  • Le rouge sang-de-bœuf ;
  • Le bleu turquoise…

Les teintes chaudes comme le jaune classique, le jaune pâle et l’orange sont aussi conseillées pour dynamiser votre intérieur.

Si par contre vous avez une grande cuisine, le gris clair, le bleu ciel et l’anthracite sont les couleurs à peindre sur les murs pour apporter plus de charme dans la pièce. Pour utiliser ces différentes teintes, faites un total look sur l’ensemble des murs en créant un joli contraste avec le sol et le plafond. Par exemple, pour aménager votre cuisine blanche dans une version plus moderne, vous pouvez opter pour un sol marron ou un sol gris. Une autre option sera de miser sur la couleur du mobilier pour créer un ensemble parfait. Ainsi, dans une pièce peinte en rouge sang-de-bœuf, vous pouvez choisir une table de cuisine blanche en bois épuré. Selon la disposition de l’espace, vous pouvez également installer un îlot central sur un sol bleu canard. Avec ces différentes teintes, vous serez en mesure de créer une pièce de repas chic, mise en relief par la couleur.

Cuisine - Hotte

Choisir le mobilier approprié

En ce qui concerne le mobilier, vous devez prendre le temps d’étudier vos besoins, la taille de la pièce et la profondeur des meubles, pour garantir un minimum d’espace pour le passage. Dans une cuisine close, il est généralement conseillé de choisir des meubles dont la profondeur ne dépasse pas 60 cm. C’est une mesure standard qui peut contenir la plupart des équipements et ustensiles.

Cependant, si votre espace est restreint, optez pour des meubles qui ont une profondeur de 40 cm. Ils peuvent toujours servir à ranger certains de vos équipements. Pour ce qui est des assises, préférez les meubles pliants qui peuvent être rangés. Cela vous aidera à prévenir le manque d’espace dans la pièce dédiée à la préparation des repas.

En plus du côté ergonomique des meubles, il est également important de bien choisir les matériaux (bois, métal…) en fonction de votre style de décoration. Dans une cuisine scandinave par exemple, il sera très astucieux d’opter pour un mobilier design ou vintage fabriqué en bois. Ainsi, si vous disposez d’une cuisine accueillant un coin repas, vous pouvez choisir une table à manger et des chaises de style scandinave. Une autre option sera d’installer un plan de travail en bois brun, pour créer une cuisine nordique chic et contemporaine.

Des luminaires pour créer une ambiance cosy

Dans un espace de repas fermé, les luminaires sont indispensables pour avoir un bon éclairage de jour comme de nuit. Pensez donc à multiplier les sources de lumière. Pour cela, vous devez mettre un éclairage général pour couvrir la pièce. Cependant, faites attention ! Les lumières classiques sont à proscrire pour éviter un effet trop éblouissant. Des spots LEDS ou une lampe en suspension assumeront parfaitement cette mission. Il faut aussi associer à cet éclairage central, d’autres luminaires à placer dans les zones de travail et au-dessus de la table à manger. Vous pourrez ainsi bénéficier d’une bonne luminosité pour faire disparaître tout soupçon d’ombre et travailler confortablement.

Pour joindre l’agréable à l’utile, nous vous conseillons de choisir des luminaires décoratifs. En plus d’apporter de la lumière dans la pièce, ils donneront un cachet spécial à la décoration et permettront de créer une ambiance très cosy.

Faut-il installer une verrière pour votre cuisine fermée ?

La verrière est une sorte de baie vitrée qui permet de cloisonner l’espace, afin de le séparer du reste de votre intérieur. Ce dispositif s’avère très efficace dans un espace de repas fermé. On le retrouve généralement dans les petites cuisines très tendance, puisqu’il permet d’agrandir visuellement l’espace. C’est une solution efficace pour repousser les limites liées à l’éclairage et corriger l’impression d’isolement que l’on peut avoir dans cette pièce « totalement close ». Il sera donc parfait dans une cuisine sombre et fermée. En plus de son côté pratique, il apportera plus de confort à l’intérieur et donnera du style à la déco.

En effet, il y a plusieurs avantages à installer votre cuisine discrète derrière une verrière. D’une part, cela permet d’éviter que les bruits et odeurs de cuisson se propagent dans toute la maison. Ni votre salon ni les autres pièces de la maison ne seront envahis par les odeurs. Ce qui vous évitera de causer de gêne à vos visiteurs.

Par ailleurs, la pose d’une verrière vous permettra de créer une ambiance plus conviviale. Certes, vous ne pourrez pas discuter avec vos visiteurs, mais vous pouvez échanger des regards, faire des signes de mains pour attirer leur attention. Vous pourrez aussi garder un œil sur vos enfants, s’ils sont seuls au salon.

Les avantages de la cuisine fermée

De plus en plus adoptée dans la décoration intérieure, la cuisine fermée présente bien des avantages. En voici quelques-uns.

Préparation de repas dans la discrétion et la quiétude

Le premier point fort de cette forme d’aménagement, c’est la discrétion qu’elle offre. Si comme beaucoup de personnes, vous éprouvez un gène à cuisiner devant les invités, vous aurez la possibilité d’exercer votre « don de cordon-bleu » en toute discrétion avec cette configuration. De plus, personne ne saura rien des plats que vous préparez et vous pourrez surprendre une fois le repas servi. En plus de cela, les bruits de casseroles, du lave-vaisselle ou de tout autre équipement de cuisine ne traverseront pas vos murs et ne pourront pas attirer l’attention des invités ou des membres de la famille.

Par ailleurs, avec une cuisine fermée, vous bénéficiez d’une atmosphère paisible pour exprimer vos talents culinaires. Vous êtes éloigné du bruit des conversations avoisinantes et de tout ce qui est susceptible de vous troubler.

Cadre de partage

En plus de la discrétion, opter pour une cuisine fermée permet de bénéficier d’une bonne convivialité autour des repas en famille. Il suffit d‘installer une table et des chaises dans un coin de la pièce ou étendre le plan de travail, si l’espace disponible le permet. Ainsi, vous n’aurez plus besoin de faire des déplacements entre la cuisine et la salle à manger pour dîner ou pour faire une dégustation.

Pas de pression pour le rangement

Pour préparer un bon plat, il est parfois nécessaire d’utiliser plusieurs ustensiles (assiettes, casseroles, couteau d’office, écumoire…). Et ce n’est pas toujours évident de faire un entretien rapide à la fin. Votre cuisine devient ainsi un vrai « champ de bataille » où se mélangent saletés et mauvaises odeurs.

Avec la configuration fermée, vos invités ne pourront rien constater d’incorrect dans la gestion de votre cuisine. Vous n’aurez donc aucun mal à reporter le nettoyage des ustensiles que vous avez utilisés. Cela vous donne le temps de tenir compagnie à vos invités et de vous reposer après tous les efforts fournis pour les satisfaire.

Cuisine fermée - Armoires de cuisine

Espace de décoration

Parmi les nombreux avantages de la cuisine fermée, on peut également mentionner son côté esthétique et décoratif. En effet, l’aménagement d’une cuisine close vous laisse plus de possibilités en matière de style et de décoration. À l’opposé de la cuisine américaine dont la décoration se doit d’être en symbiose avec celle de l’intérieur, la configuration fermée vous permet de laisser libre cours à votre créativité. Vous pourrez ainsi créer un décor qui correspond à votre personnalité, vos préférences et vos goûts.

Les inconvénients d’une cuisine fermée

Malgré ses multiples avantages et ses principaux atouts, l’espace repas de type fermé possède aussi quelques limites :

  • Le manque de luminosité ;
  • La faible ventilation ;
  • L’impression d’isolement durant les moments de cuisson…

L’éclairage faible de la pièce

Le problème d’éclairage revient souvent comme l’une des principales limites de la cuisine fermée. L’espace étant entièrement cloisonné, les fenêtres seules ne suffisent pas pour faire entrer la luminosité nécessaire en journée. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est conseillé d’installer les bons luminaires ou d’installer une verrière.

La faible ventilation

Contrairement à la cuisine semi-ouverte qui bénéficie d’une bonne ventilation naturelle, ce type d’aménagement offre généralement une faible aération. Pour préparer vos plats dans de bonnes conditions, vous devez ventiler votre pièce. Ainsi, vous ne serez pas soumis à une forte chaleur lors de la cuisson. De plus, cela empêchera l’humidité de s’accumuler à l’intérieur de la pièce.

L’impression d’isolement

Les cuisines aménagées en mode fermé donnent parfois l’impression d’isolement. Les déplacements sont limités entre les quatre murs de la pièce et les éléments du plan de travail. De même, vous ne pourrez ni discuter avec vos invités ni avoir un œil sur eux (si vous ne disposez pas d’une verrière). Parfois, cela peut rendre l’ambiance moins chaleureuse et ennuyante.

En résumé, il existe plusieurs règles à suivre pour réussir l’aménagement d’une cuisine fermée. Dimensions de la pièce, couleurs des murs, forme de l’implantation, revêtement de sol, type de mobilier… Tout doit être pensé pour créer un ensemble harmonieux avec un plan de travail à la fois chic et ergonomique.

Maintenant que vous savez l’essentiel sur la cuisine fermée, son aménagement, ses avantages et ses inconvénients, n’hésitez pas à installer ce type d’espace repas dans votre demeure.

En bonus, si vous connaissez le logiciel Home by Me, voici comment créer une cuisine semi-fermée avec une verrière chic.